SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT
Sfmag No123
118

30
M
a
i
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINÉ   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   sfm   CINÉ-VIDÉOS
Encyclopédie de l'Imaginaire, 18 000 articles
Pour voir le programme du No en cours cliquez sur l'image
Sommaire - BD -  Bellatrix 1


"Bellatrix 1 " de Leo 1


– Aucune arme existante sur cette planète n’aurait été capable d’un tel exploit.

La planète Bellatrix est parcourue par deux cavalières. Il s’agit de Kim Keller et de Manon Servoz. Les deux principales héroïnes de la saga « Les mondes d’Aldébaran » se trouvent en mission d’infiltration sur cette planète peuplée par une espèce ressemblant aux humains (1) et connaissant un niveau technologique semblable à la Terre du début du XXe siècle. Mais leur civilisation risque de connaître un brusque retour en arrière. En effet, un groupe politique rétrograde est sur le point de s’imposer alors que la planète a été victime d’un cataclysme suite à la chute d’une météorite. L’association de ces deux facteurs risque d’anéantir cette civilisation.
La mission de Kim et de Manon consiste à protéger la candidate progressiste aux élections qui risque d’être assassinée par ses opposants politiques. Mais très vite, les deux héroïnes constatent que cette planète abrite des créatures disposant d’une haute technologie (2).
Comme d’habitude Leo associe avec talent énigme et science-fiction. Cependant, on peut se demander pourquoi l’infiltration dans cette société machiste a été réalisée par deux femmes. En effet sur cette planète des femmes qui voyagent sans mari, chevauchent comme des hommes et portent des pantalons attirent au moins l’attention et souvent l’hostilité.

(1) L’explication avait été donné à la fin du cycle « Retour sur Aldébaran ».

(2) Le thème des robots a été introduit dans le cycle « Neptune ».

Damien Dhondt

Scénario, Dessin & Couleurs : Leo_ Bellatrix tome 1 _ Edition Dargaud _ septembre 2023 _ Inédit, grand format, 48 pages _ 14 euros




Retour au sommaire